Créée en 1972, l’Association La Roche soutient les personnes en situation de handicap psychique ou de maladie mentale. La Roche assure l’accueil, l’accompagnement et appuie toutes initiatives favorisant l’insertion socioprofessionnelle, l’émancipation et le développement des compétences.

La Roche propose des solutions sur mesure, adaptées à chaque situation grâce à une palette d’expertises complémentaires et une solide capacité d’innovation.

Association La Roche

L’actualité

Les événements à venir

LES ACTIVITÉS COMMERCIALES

Les 5 ateliers de La Roche (ESAT) réalisent des prestations de service ou de sous-traitance à destination des entreprises, des collectivités ou des particuliers. Le professionnalisme des équipes et la qualité des réalisations sont reconnus par nos clients.

Blanchisserie

Métallerie

Conditionnement

Espaces verts

La longue période de confinement, maintenant derrière nous, a laissé place à une période de déconfinement depuis le 11 mai dernier, laissant renaître espoir et perspectives de se rapprocher d’un mode de vie proche de celui d’avant la pandémie.

LA ROCHE est heureuse de vous donner des nouvelles, et notamment des personnes qu’elle accompagne au sein de ses services et établissements. Dans l’ensemble, tout le monde se  porte bien !!

Tout juste 1 mois après un premier cas positif à la COVID-19 pour un résidant du foyer de vie à Yzeron, LA ROCHE se réjouit des moyens mobilisés, de l’engagement de ses professionnels et du soutien de l’Agence Régionale de Santé et du Département du Rhône, qui ont permis de mettre en place une opération de dépistage massif auprès des professionnels et habitants de la Résidence. Cela a pu  endiguer rapidement l’épidémie. Pas moins de 70 personnes ont été soumises au test dit PCR et les mesures de confinement strict en chambre ont eu raison de la propagation du virus. Nous remercions particulièrement professionnels et personnes accompagnées de la Résidence, pour leur patience, confiance et le respect des consignes mises en place.

La cellule de crise se réunit hebdomadairement depuis le 11 mai et poursuit ces actions d’informations et de sensibilisation des professionnels. La Cellule d’Écoute Psychologique reste également ouverte à toutes personnes désireuses de la contacter au 09 73 03 27 08.

Cette nouvelle période, au-delà des incertitudes sur l’évolution de la pandémie, mobilise plus que jamais, et même si le retour progressif à certaines libertés a apporté un peu plus de sérénité, n’oublions pas que l’état d’urgence sanitaire est officiellement prolongé jusqu’au 10 juillet prochain et qu’il requiert une vigilance de TOUS à tous les instants.

LA ROCHE n’en reste pas moins pleinement engagée aux côtés des personnes en « première ligne » face à la crise sanitaire, sociale et économique en cours et à venir et poursuit son soutien aux personnes en situation de handicap psychique en maintenant actif l’ensemble de ses services d’hébergement ou d’accompagnement à domicile, et en ré-ouvrant progressivement ses accueils de jour et ses ateliers d’Aide par le Travail.

Nous n’avons pas attendu la date annoncée pour lancer la réflexion sur la reprise progressive des activités interrompues durant 2 mois et depuis le 24 avril, les Directions des établissements avec l’appui de la Cellule de crise et leurs équipes ont organisé la réouverture progressive des activités dans les meilleures conditions possibles et dans le respect des mesures barrière.

Selon les consignes reçues des autorités, un plan de reprise a été rédigé nécessitant une personnalisation par établissement, au vu de la diversité des prestations d’accompagnement proposées par LA ROCHE, et l’exercice n’a pas été simple …

Ces plans ont été présentés aux membres des Conseils de la Vie Sociale, aux Instances Représentatives du Personnel, ainsi qu’à nos financeurs.

Depuis le 11 mai, jour après jour, les établissements et services qui avaient dû fermer, ouvrent à nouveau leurs portes. En amont, l’organisation du transport des travailleurs, ou encore des postes de travail/lieux de vie ou d’activités collectifs ont dû être pensés, l’approvisionnement en équipements de protection opéré, les temps de pause, et de restauration réfléchis. Chaque situation de vie ou de travail a été scrupuleusement étudiée afin de sécuriser ce retour et pouvoir proposer un cadre rassurant auprès des personnes et leurs accompagnants. Signalétique, protocoles de circulation, de nettoyage, de visite ont été formalisés. Tous les actes de la vie quotidienne, chaque métier de l’ESAT ont été décortiqués et réfléchis pour maîtriser le risque de contamination.

Bien sûr, participer aux activités s’est fait sur du volontariat, les personnes les plus fragiles sont restées sur leur lieu de vie (hébergement, domicile ou famille). Le déconfinement des personnes en situation de handicap accompagnées par une structure médico-sociale est fondé sur un principe général de non-discrimination. Chaque personne doit être mise en situation d’exercer un choix éclairé au regard du rapport bénéfices-risques à se déconfiner, et être impérativement associée à la mise en œuvre des préconisations qui la concerne directement dans le cadre du déconfinement. Chaque situation a été étudiée au cas par le cas tenant compte des souhaits de chacun, en lien avec les familles, tutelles, SAVS…, et le soin dans les cas qui le nécessitaient.

Pour beaucoup cette période de confinement a été un épisode long, éprouvant, et si le retour au travail ou aux activités occupationnelles a été favorablement accueilli, ce retour n’en reste pas moins anxiogène pour certains.

Équipements remis quotidiennement, formations, soutiens par leurs pairs, ont été délivrés pour que chacun puisse comprendre, appliquer les consignes et être CO-ACTEUR de cette longue lutte contre l’épidémie.

Depuis le début de l’épidémie du Covid-19, La Roche a pu bénéficier du soutien de nombreux donateurs, parmi lesquels la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département du Rhône, mais également la Fondation VINCI pour la Cité, la Fondation OL, EDF, Les Laboratoires SICOBEL et la société X-Pert. Ces dons lui ont permis de poursuivre les efforts entrepris depuis le début de déconfinement, notamment par l’approvisionnement en équipements de protection, de communication pour maintenir le lien social. Merci infiniment !

Les plans de reprise des activités ne sont pas figés ! L’arrivée de la période estivale et l’évolution de la pandémie nous amènera à des aménagements réguliers, à penser de nouveaux dispositifs pour maintenir un accompagnement de qualité auprès des personnes accueillies et ce quelque soit la situation.

Par ailleurs, un travail de réécriture des projets individuels des personnes est amorcé pour adapter les plans d’action à ce contexte sanitaire inédit.

La pandémie est l’affaire de TOUS. Ensemble en respectant scrupuleusement les gestes barrière, nous gagnerons ce combat.